Quels sont les métiers de la logistique et du transport maritime ?

Plus de la moitié des échanges du commerce mondial est assuré par voie maritime. Il s’agit d’un secteur aux métiers divers, qui requièrent des savoirs et des compétences spécifiques.

Les métiers du transport maritime sont en grande majorité dominé par les officiers de la marine marchande, et concerne tout transport de personnes et de marchandises par la voie de mer. La composition des équipages varie selon les navires, mais la structure de base demeure identique : d’une part, les officiers, qui dirigent et encadrent les services pont et machine (capitaine, chef mécanicien, second et autres), d’autre part,les personnels d’appui (matelots, électriciens, ouvriers mécaniciens et autres), qui participent à la manœuvre et à l’entretien des navires.

Bien que les métiers du transport maritime soient principalement adaptés aux marins marchands, il n’en demeure pas moins qu’ils le sont également pour les acteurs des zones portuaires : manutentionnaires,courtiers, transitaires, déclarants en douane, commerciaux et autres.

Le secteur du transport maritime offre donc des opportunités de carrière aussi diverses que variées, allant du sol à la mer en passant par le port.

Les métiers de la logistique et du transport maritime représentent donc un univers solidaire de passionnés ouvrant une immense fenêtre sur le monde.

Souhaitez-vous découvrir ces métiers de la logistique et du transport maritime ? c’est dans la suite de cet article.

Souhaitez-vous découvrir ces métiers de la logistique et du transport maritime ? c’est dans la suite de cet article.

Mais avant, nous vous inviterons à recevoir à tout moment et gratuitement, notre guide pratique portant sur la construction du tableau de bord de pilotage de votre activité avec Microsoft Excel, en cliquant ICI et en nous laissant juste votre prénom et votre adresse e-mail. Nous nous ferons un réel plaisir de vous envoyer votre lien de téléchargement directement dans votre courrier électronique, ainsi que tous nos prochains articles.
Pour poursuivre la discussion sur votre mobile, cliquez sur le lien ci-après pour rejoindre le groupe Marco Logistique sur WhatsApp.

Vous pouvez également vous procurer notre e-book portant sur l’utilisation du module déclarant dans SYDONIA++ en cliquant ICI.

A

1.  Acconier / Manutentionnaire portuaire

Un acconier un entrepreneur préposé à l’acconage, c’est-à-dire à la manutention des marchandises : chargement et arrimage à bord d’un navire de commerce et déchargement.

2.  Affréteur 

L’affréteur est celui qui exploite un navire en location pour un temps déterminé (affrètement à temps), ou pour un voyage particulier (affrètement au voyage).

Dans le domaine maritime on fait une autre distinction : l’affrètement coque nue, dans ce cas l’affréteur loue un navire sans équipage.

3.  Agent d’exploitation portuaire 

L’agent d’exploitation portuaire est chargé d’organiser ou de superviser les activités d’une unité d’exploitation portuaire dans ses dimensions techniques,commerciales, sociales et financières, selon les normes de sécurité et la réglementation, dans un objectif de qualité.

Son travail consiste à organiser et planifier l’affectation des équipements portuaires et maritimes, planifier ou coordonner l’activité d’équipes portuaires ou du personnel maritime sédentaire, contrôler le déroulement des opérations maritimes à quai, suivre et contrôler la réalisation du transport,identifier les anomalies et mettre en places les mesures correctives, suivre et vérifier les éléments d’activité et de gestion administrative du personnel, renseigner les supports de suivis d’activité, identifier les écarts et proposer des axes d’évolution.

4.  Agent maritime / Agent de fret

L’agent maritime ou agent fret, est employé par un armateur ou un affréteur pour le représenter dans un port lors de l’escale d’un navire. La réglementation oblige les navires à avoir un agent désigné surplace.

Il se distingue du consignataire dans la mesure où il est mandaté par l’armateur pour une mission commerciale.

5.  Agent chargé des visites de sûreté (ACVS) 

L’agent chargé des visites de sûreté procède aux contrôles préventifs de sûreté dans les zones portuaires et filtre l’accès aux Zones d’Accès Restreint.

Son travail repose sur la déontologie des visites de sûreté.

6.  Agent de sûreté d’installation portuaire

L’agent de sûreté d’installations portuaires est chargé de préparer, de tenir à jour et de mettre en œuvre le plan de sûreté de l’installation portuaire selon les mesures énoncées dans l’évaluation de sûreté.

7.  Agent de transit 

L’agent de transit négocie les meilleures conditions de transport et les meilleurs prix, tout en respectant les lois en vigueur.

Il agit en respectant les consignes rédigées dans les contrats et obtient toutes les autorisations nécessaires à l’acheminement des produits.

8.  Agent portuaire

Le métier d’agent portuaire est très polyvalent. Il est, bien entendu, amené à travailler sur la mer plus que sur la terre ferme avec des fonctions et des spécialités qui varient d’un agent à l’autre.

Un agent portuaire exerce une fonction d’exploitation et d’entretien des infrastructures d’un port. Il peut assurer des fonctions d’accueil des passagers ou des usagers comme il peut assurer un service de renseignement et d’information en cas de besoin. Il est également le garant de l’application du règlement portuaire et de son respect par tous.

9.  Architecte naval

Le métier de l’architecte naval consiste à exercer l’architecture navale,c’est-à-dire à concevoir des structures navigantes maritimes et fluviales,pouvant se déplacer sur l’eau et sous l’eau, dont principalement tous les types de bateaux, de navires, et autres structures flottantes. La conception s’étend de puis le cahier des charges donné par l’armateur, jusqu’aux plans servant à la construction.

10.             Armateur

L’armateur est la personne ou la société qui arme un navire en lui fournissant matériel,vivres, combustible, équipage et tout ce qui est nécessaire à la navigation.

Il exploite le navire en son nom, qu’il soit ou non propriétaire.

11.             Avitailleur (shipchandler)

L’armateur est la société qui approvisionne les navires en marchandises nécessaires à la vie quotidienne à bord. Il fournit le fuel, les provisions de bouche pour l’équipage, la droguerie, la quincaillerie, le matériel divers (produits électriques et pharmaceutiques), …etc.

B

12.             Batelier ou marinier

Le batelier ou marinier transporte des marchandises lourdes sur des péniches naviguant sur les fleuves et les canaux. C’est un métier ou un mode de vie qui se transmet souvent de père en fils. Mais de nouveaux débouchés se développent avec le tourisme fluvial.

13.             Bosco 

Cette appellation est issue de l’anglais bosseman, qui était le contremaître chargé de la bosse, dernier cordage à retenir l’ancre avant de la mouiller.

Dans la marine moderne, le bosco désigne encore un maître d’équipage ou un maître de manœuvre.

C

14.             Capitaine ou commandant de navire

Le Capitaine ou commandant de navire est le préposé de l’armateur, chargé de la conduite et du commandement d’un navire de commerce.

Il est au sommet de la hiérarchie des officiers de la marine marchande. Il est le chef de l’expédition maritime. Seul maître à bord, après Dieu.

15.             Capitaine de bateau de plaisance

Le capitaine de bateau de plaisance est responsable, en tout ou en partie, des opérations de conduite, d’entretien et d’exploitation d’un bateau de transport fluvial de passagers.

16.             Capitaine de port

Le capitaine de port est un officier de port, un fonctionnaire d’état compétent en matière de police portuaire, c’est le chef de la capitainerie du port. Il exerce de nombreuses missions et représente l’autorité portuaire ou l’autorité investie du pouvoir de police portuaire.

17.             Chargé d’hygiène santé sécurité environnement

Le chargé d’hygiène santé sécurité environnement participe à la définition de la politique de sécurité de l’entreprise (personnels, matériels, conditions de travail, respect de l’environnement) et prévient les risques d’accidents et de maladies. Il a pour mission de réduire les risques au travail : accidents,maladies professionnelles, incendies, pollution.

18.             Chargeur 

Endroit maritime, le « chargeur » est la personne physique ou morale qui, ayant souscrit un contrat d’affrètement a embarqué des colis, des marchandises ou des matériaux à bord d’un navire.

La preuve du chargement résulte de l’apposition de la mention« Embarqué » portée sur le connaissement.

19.             Chef d’agence

Le chef d’agence coordonne l’ensemble des activités opérationnelles, commerciales,budgétaires et stratégiques d’une ligne ou d’une agence, avec une composante importante, l’animation d’équipe.

20.             Chef mécanicien

Officier supérieur de la marine marchande, le chef mécanicien encadre le service machine. Il est principalement responsable de l’équipe des officiers chefs mécaniciens et personnel de la machine.

21.             Commercial de ligne

Au cœur de l’activité des lignes maritimes, le commercial de ligne est à l’écoute permanente des clients et de leurs besoins. Son rôle consiste à proposer des solutions de transport, construire la politique tarifaire, établir les cotations et rester attentif au marché mondial.

22.             Commissaire de bord

Le commissaire de bord a la responsabilité de tout ce qui concerne la réception,l’hébergement, la restauration et la distraction des passagers d’un paquebot de croisière ou d’un car-ferry, seules embarcations où ce métier existe au sens strict. Le commissaire de bord supervise l’équipe chargée d’accueillir les passagers ou les touristes, pour quelques heures à bord d’un ferry ou pour plusieurs jours s’il s’agit d’un paquebot de croisière ou pour une traversée transocéanique.

23.             Commissionnaire de transport

Le commissionnaire de transport est un intermédiaire de commerce qui s’engage envers un commettant à accomplir pour le compte de celui-ci, les actes juridiques nécessaires au déplacement de la marchandise d’un lieu à un autre,se caractérisant par la latitude laissée au commissionnaire d’organiser librement le transport par les voies et moyens de son choix, sous son nom et sous sa responsabilité, ainsi que par le fait que cette convention porte sur le transport de bout en bout.

Selon cette définition, le commissionnaire de transport est donc à la fois un intermédiaire (ce qui le distingue du transporteur proprement dit) et un organisateur (ce qui implique une liberté suffisante dans le choix des modes,des entreprises de transport et le différencie du simple mandataire qu’est le transitaire).

24.             Conducteur en douane 

Le conducteur en douane est l’intervenant de la chaîne portuaire qui a remplacé le courtier maritime quand celui-ci a vu son privilège disparaître. Il est un prestataire de services, mandataire de l’agent maritime. Il remplace le capitaine étranger auprès des administrations, notamment des douanes.

La mission d’un conducteur en douane recoupe deux fonctions principales :administrative (qui consiste au calcul et l’acquittement des droits de port des navires, collectés auprès des agents maritimes et versés à la douane) et commerciale (il sert d’intermédiaire entre les acheteurs et les vendeurs de navires et autre matériel naval).

25.             Consignataire

Le consignataire est chargé de l’organisation physique (technique) de l’escale du navire. C’est d’ailleurs cette caractéristique qui le distingue de l’agent maritime qui a une mission purement commerciale. Il s’agit alors pour lui de gérer toutes les formalités administratives liées au navire avant l’arrivée et lors de son séjour en port, de s’acquitter de toutes les démarches relatives à la cargaison (récupération des titres de transport de la marchandise, des documents pour l’exportation, la déclaration auprès des douanes et la répartition des frais d’escale) et de pourvoir aux besoins normaux du navire et de l’équipage.

26.             Convoyeur de fonds

Le convoyeur de fonds assure le transport et la sécurité de valeurs (billets de banque ou pièces, bijoux, titres de paiement, métaux précieux, …etc.) qui lui sont confiées par des banques, des commerces ou des administrations. Qu’il soit conducteur, garde ou messager (également appelé chef de file ou chef de bord), le convoyeur conduit, surveille les lieux ou effectue le chargement et le déchargement des sacs contenant les fonds dont il est responsable : espèces en pièces ou en billets, chéquiers, cartes bancaires, métaux précieux.

27.             Courtier maritime (shipbroker)

Le courtier maritime est un intermédiaire mettant en rapport deux personnes qui désirent passer un contrat. Spécialiste achetant ou vendant des marchandises,ou négociant des assurances, des taux de fret, des titres et valeurs ou d’autres affaires pour le compte d’un commettant, moyennant une commission convenue ; les ventes ou transactions ne sont pas négociées en son nom propre mais au nom du commettant.  

D

28.             Déclarant en douane

Le déclarant en douane a notamment la responsabilité de la déclaration en douane des marchandises, en importation ou en exportation. Il est l’intermédiaire entre les services de transit et comptable des clients et l’administration des douanes. Il doit disposer d’un agrément en douane fournit par l’administration du même nom.

29.             Directeur de port 

Le directeur de port coordonne et gère l’ensemble des ressources et moyens techniques liés à une installation portuaire. Il s’assure de leur maintenance,de leur mise en sécurité et de la qualité des prestations à l’égard des usagers du port. Le directeur de port gère l’entrée et la sortie des navires, contrôle leur cargaison, et fait appliquer les règles de sécurité lors des chargements et déchargements des matières dangereuses, et pour la prévention contre la pollution des eaux.

30.             Docker

Le mot docker, contraction de l’anglais dock worker (littéralement, « ouvrier du quai »), désigne un ouvrier professionnel spécialisé dans le chargement et le déchargement des cargaisons à bord des navires. Ce métier reste très physique même si on recourt de plus en plus fréquemment à des engins de portage.

31.             Douanier

Un douanier est un fonctionnaire de l’état qui réalise des enquêtes et des opérations de contrôle pour vérifier que tous les flux humains et de marchandises respectent le cadre fixé par la loi. Le douanier peut s’occuper des opérations commerciales et d’administration générale au sein de bureaux des douanes présents sur l’ensemble du territoire.

E

32.            Éclusier

C’est la personne qui actionne les mécanismes réglant l’ouverture et la fermeture des portes d’écluses pour permettre le passage des bateaux dans l’écluse et renseigne le responsable des écluses sur le genre, la destination et l’origine du navire. Elle veille à surveiller avec vigilance le passage des bateaux dans l’écluse afin d’assurer la sécurité des embarcations et des passagers.

33.             Emballeur professionnel

L’emballeur Professionnel protège les objets contre les risques du transport et des manutentions qui l’accompagnent. Pour cela, il utilise des emballages préfabriqués et adaptés à chaque mode de transport. Dans certains cas, l’emballeur réalise lui-même un packaging spécifique avec des outils particuliers.

34.             Employé import/export

L’employé import/export a pour mission d’importer ou exporter des marchandises pour le compte d’un client dans le respect des contrats établis ainsi que des réglementations et procédures en vigueur. En fonction du type de marchandise que le client lui confie, il doit rechercher et sélectionner les différents prestataires impliqués, seul ou en collaboration avec un service commercial.

35.             Expert maritime

Aussi appelé consultant maritime, l’expert maritime est un technicien qui, par ses connaissances, sa formation technologique et son expérience, est apte à exprimer une opinion d’expert sur des sujets de technologie maritime. Il intervient à la demande de divers donneurs d’ordre du monde maritime, qu’ils soient professionnels, assureurs, administratifs. Auprès des assureurs, il peut s’agir de préconiser des mesures conservatoires, d’identifier le bien endommagé, de déterminer l’origine du sinistre, de procéder éventuellement à la mise en cause du ou des responsables, de décrire les dommages, d’en chiffrer le montant, d’évaluer le taux d’usure et la vétusté d’un navire.

G

36.             Gabier

Un gabier est un matelot spécifiquement affecté à travailler dans la mâture aux manœuvres et à l’entretien du gréement (mâts, vergues, voiles, manœuvres courantes et dormantes).

37.             Groupeur maritime

Le groupeur maritime est un professionnel dont le métier consiste à regrouper les marchandises de plusieurs entreprises ou personnes qui ont la même destination.Le groupeur consolide donc les marchandises provenant de différents expéditeurs pour remplir aussi complètement que possible les conteneurs et les camions de groupage. Il possède ainsi un entrepôt avec des quais, du matériel et du personnel de manutention.

38.             Grutier

Le grutier est un opérateur de grues et de machineries de chantier.

À partir du sol ou du haut d’une cabine, il déplace des charges lourdes, répartit les matériaux sur le chantier et distribue les éléments préfabriqués.

I

39.             Ingénieur en construction navale

L’ingénieur en construction navale conçoit divers types de navires, embarcations et structures flottantes ainsi que les divers types de machines, installations (systèmes propulseurs, moteurs, installations hydrauliques, électriques, systèmes de chargement, …etc.). A cette fin, il effectue des études et des calculs pour régler toutes les questions relatives au déplacement optimal, à la résistance et au rendement du bâtiment naval,dirige la préparation des plans et devis relatifs à sa construction et à l’installation des équipements choisis et surveille l’exécution des travaux de construction, d’installation, d’essai et d’inspection.

40.             Ingénieur navigant spécialiste des dragues hydrauliques

Titulaire d’un brevet de navigation et/ou possédant un diplôme d’ingénieur en électronique ou en hydraulique, l’ingénieur navigant spécialiste des dragues hydrauliques est capable de prendre en charge la conception et la préparation d’opérations de dragage conduite depuis un navire spécialisé intervenant dans des zones maritimes définies. 

L

41.             Lamaneur (boatman)

Un lamaneur est une personne chargée des opérations d’amarrage ou d’appareillage des navires. Ils restent en contact avec le pilote ou la station de pilotage du port.

La manipulation de lourds cordages (aussières) rend ce travail dangereux. Ce métier peut s’avérer d’autant plus dangereux si les conditions climatiques sont défavorables. La possible rupture d’une aussière ajoute à cette insécurité.

42.             Lieutenant au pont / Chef de quart-passerelle

Le lieutenant de pont (également nommé « chef de quart passerelle ») assiste le second du capitaine. Il a en charge l’organisation du service du pont, et en encadre le personnel d’exécution. Le commandant lui délègue son autorité lorsqu’il est de quart en ce qui concerne la navigation : c’est lui qui étudie toutes les options parmi les quelles le commandant choisira celle qui lui convient.

M

43.             Maître de machine

Lemaître de machine est un technicien de marine, le plus généralement diplômés de Bac plus deux à ingénieurs mécaniciens, dans des spécialités mécaniques de marine, diesel, turbines à vapeur ou à gaz, électrotechnique, hydrauliques et autres,exerçant à bord des navires militaires ou marchands.

44.             Maitre d’équipage

Lemaître d’équipage organise et surveille le travail, la formation,l’entraînement et l’intégration des membres de l’équipage pont et du personnel mis à sa disposition. En l’absence d’officier, il est responsable de la manœuvre sur la plage avant, ainsi que du suivi des horaires de son personnel et de la gestion des heures supplémentaires en accord avec le Second capitaine.

45.             Manutentionnaire (opérateur de terminal)

Le manutentionnaire est un employé qui réalise des opérations de manutention portuaire et de transbordement de cargaisons (vrac, hydrocarbures,marchandises, conteneurs, …etc.) à bord de navires (navire de mer, barge,…etc.) ou à quai (train, camion, …etc.), manuellement, ou à l’aide d’engins de manutention à conducteur auto porté (chariot élévateur et autres) ou de véhicules lourds (cavalier, remorque porte-conteneur et autres), selon la réglementation portuaire et les règles de sécurité. Il peut coordonner l’activité d’une équipe.

46.             Matelot ou marin de la marine marchande

Un matelot ou marin de la marine marchande est un membre subalterne de l’équipage d’un navire, ayant à bord une fonction relative à la conduite et à l’entretien du bâtiment. Premier niveau de qualification dans la profession de marin, la fonction de matelot est polyvalente : elle s’exerce aussi bien au pont(conduite du navire) qu’à la machine.

47.             Mécanicien de marine navigant

Dans la salle des machines, le mécanicien de marine navigant veille au bon fonctionnement des systèmes de propulsion (moteur diesel ou essence) et des appareils de bord. Il effectue aussi des entretiens périodiques (vidanges) et peut être amené à effectuer des réparations ou installer des équipements neufs.

48.             Médecin de la marine marchande

Les médecins brevetés de la Marine Marchande sont chargés d’assurer l’observation des règles relatives à l’hygiène à bord des navires de commerce, la sauvegarde de la santé de l’équipage et des personnes embarquées, la préservation des navires de l’invasion des maladies transmissibles et lorsqu’elles ont fait leur apparition à bord, d’en empêcher la propagation parmi le personnel confié à leurs soins, ainsi que parmi les populations des divers ports touchés.

49.             Météorologiste maritime

Le météorologiste maritime est un spécialiste des phénomènes atmosphériques concernant le domaine marin, qui étudie et analyse les causes et les effets des changements climatiques. Il établit des prévisions et anticipe les risques de catastrophe naturelle (avalanche, séisme, inondation, anticyclones,dépressions, tempêtes tropicales, vents, houles, températures air et eau,marées, …etc.

N

50.            NVOCC (Non-Vessel-Operating Common Carrier)

Le NVOCC est littéralement un opérateur de transport maritime sans navires. En pratique, le NVOCC recrute du fret (de la marchandise) et procède au groupage et dégroupage de marchandises de divers clients, dans un même conteneur, c’est pourquoi on les appelle aussi « groupeurs ». En somme, il s’agit d’un acheteur de capacité de transport qu’il commercialise ensuite à ses clients sous sa propre responsabilité.

O

51.             Officier chargé du quart 

Dans la marine marchande, l’officier chargé du quart est, pour le service pont, le représentant du capitaine. Il est essentiellement responsable à tout moment de la sécurité de la navigation et du respect du règlement international pour prévenir les abordages en mer.

52.             Officier de la marine marchande

Abord de navires de transports et de services, les officiers de la marine marchande endossent des fonctions de direction et de commandement. En tant que chefs d’équipe, ils font régner une solidarité sans faille, tradition chère à la marine marchande. Le métier d’officier de la marine marchande se caractérise par la diversité des compétences qu’il mobilise, la diversité des missions qu’il exerce (marchandises, passagers, océanographie et recherche, pilotage maritime, offshore, pose de câbles sous-marins, …etc.) et par la grande capacité d’adaptation qu’il mobilise pour travailler avec des interlocuteurs de nationalités différentes et d’horizons professionnels divers.

53.             Officier de port

L’officier de port représente l’autorité portuaire et est en charge du bon fonctionnement d’un port. Pour cela, il bénéficie d’un pouvoir d’injonction et d’action pour faire respecter le code de la mer. Mais son métier consiste en plusieurs autre tâches. Il veille au placement des bateaux, contrôle la cargaison des navires,coordonne l’assistance aux navires en danger, assure la permanence de l’autorité portuaire et agit pour la prévention et la lutte contre la pollution des eaux.

54.             Officier des opérations maritimes

L’officier des opérations maritimes est la personne qui, en tant que membre des forces armées, assure la direction, la coordination et la supervision des opérations maritimes à bord d’un navire ou d’un sous-marin au cours des missions.

Il se préoccupe de faire preuve de stratégie et de tactique afin de contribuer au succès de la mission.

55.             Officier en génie maritime 

L’officier en génie maritime est la personne qui, en tant que membre des forces armées,travail à la conception, à la construction, à l’exploitation, à l’entretien, à la modification et à la réparation d’installations navales.

Il peut travailler dans quatre domaines particuliers : la mécanique navale, les systèmes de combat, l’architecture navale et la construction navale.

56.             Officier marinier 

L’officier marinier peut être marin avec des responsabilités de navigation (manœuvrier, timonier, adjoint de chef de quart), mécanicien naval ou spécialiste en aéronautique, météorologiste ou océanologue, plongeur-démineur. Il peut encore être fusilier marin : c’est alors un combattant avec parfois un rôle d’instructeur, de moniteur de sport.

57.             Officier mécanicien

Abord du navire, l’officier mécanicien est responsable de toutes les opérations d’entretien et de réparation des groupes électrogènes et des machines auxiliaires du navire. Il est placé au service « machine » sous les ordres directs du second mécanicien.

58.             Opérateur de sûreté portuaire et de navires

L’opérateur de sûreté portuaire et de navires assure la sécurité des espaces portuaires,des zones d’accès restreint et des navires. C’est un travailleur mettant en œuvre les mesures de sécurité dans les enceintes portuaires.

59.             Ouvrier de dragage

Le métier de l’ouvrier de dragage consiste à extraire différents matériaux du fond de l’eau et à les transporter d’un point à un autre. A bord d’une drague,travaillent des mécaniciens, du personnel de production et parfois aussi du personnel navigant. Tous ces professionnels sont des dragueurs.

P

60.             Pilote de navires

Le pilote de navire est le conseiller du commandant d’un navire qui entre ou sort du port ou encore qui navigue sur une voie maritime difficile. Il travaille pour une station de pilotage et est licencié pour un ou plusieurs ports particuliers ou encore une ou plusieurs voies fluviales. Grâce à sa connaissance approfondie des lieux, le pilote conseille obligatoirement le commandant d’un navire en vue de le guider dans des endroits de navigation particuliers (à l’entrée et à la sortie des ports, dans les détroits, dans les fleuves, …etc.). Il donne, entre autres, des renseignements sur les conditions et les règles locales, recommande la route et la vitesse à prendre et effectue certaines manœuvres comme l’accostage et l’appareillage. 

61.             Pointeur portuaire

Le pointeur portuaire désigne un employé dont le rôle principal est de pointer lors des opérations de manutention portuaire et de transbordement de cargaison (vrac, hydrocarbures, marchandises, conteneurs, …etc.) à bord des navires (navire de mer, barge, …), à quai (train, camion, …etc.) ou dans une aire de stockage. Le pointeur portuaire assure le contrôle (marquage, nombre,qualité, état général) des marchandises (conteneurs, vrac ou véhicules)chargées ou déchargées des navires, entrant ou sortant des hangars ou des terminaux. Dans ce cadre, il participe à la démarche générale d’amélioration de la qualité des prestations attendues par les clients qui font transporter leurs marchandises par bateau, en particulier la fiabilité du transport et la sécurité des marchandises, dans le respect des contraintes logistiques.

R

62.             Remorqueur portuaire

Le remorquage portuaire désigne le pilote d’un bâtiment à propulsion mécanique de tonnage moyen, assez large et doté de moteurs puissants, construit spécialement pour déplacer ou manœuvrer les navires dans un port, sur un fleuve ou parfois en mer. Par opposition au remorquage hauturier (de haute mer), le remorquage portuaire (service non obligatoire) consiste à tracter un navire à l’aide de bateaux relativement petits, très puissants et très manœuvrables, à l’entrée ou à la sortie d’un port maritime, lorsque le navire ne peut pas réaliser seul ses opérations d’accostage ou quitter le poste à quai.

63.             Responsable de l’aménagement

Le responsable de l’aménagement conduit la politique d’aménagement de la zone portuaire. Il coordonne les projets dans le cadre de la maîtrise d’ouvrage en garantissant leurs cohérences par rapport aux principes de développement urbain du territoire.

64.             Responsable commercial

Le métier de responsable commercial implique un rôle de représentation de l’entreprise à l’extérieur, et des déplacements de fréquence variable sur l’étendue du territoire et à l’étranger. Il s’exerce dans les entreprises de taille importante. Dans les entreprises moyennes ou petites, la fonction est le plus souvent prise en charge par le chef d’entreprise ou par la personne qui assure l’ensemble des activités commerciales de l’entreprise.

65.             Responsable du soutien logistique intégré

Le responsable du soutien logistique intégré intervient dès la phase de conception d’un produit ou d’un système électronique. Son rôle est de prévoir son entretien, les moyens de le réparer, ainsi que les formations pour les futurs utilisateurs.

66.             Responsable logistique

Le responsable logistique est le professionnel responsable du transport des marchandises et de l’acheminement des produits vers ou depuis le site de l’entreprise. Le responsable logistique travaille dans une logique de réduction maximale des délais de livraison et des coûts de stockage. Le responsable logistique est la personne qui organise la circulation des marchandises dans les grandes entreprises industrielles commerciales ou

S

67.             Second capitaine

Bras droit du commandant, le second capitaine est chargé de la stabilité et de la sécurité du navire. Il est principalement responsable du service de pont et du service général. Il dirige également l’ensemble des opérations de conduite et veille au respect de la route définie par le commandant. Officier supérieur de la marine marchande, le second capitaine est un marin très expérimenté qui bénéficie de nombreux pouvoirs de décisions à bord d’un navire.

68.             Shipchandler

Le shipchandler est un commerçant chargé de fournir aux navires tous les produits nécessaires pour l’exécution d’un transport (pièces d’accastillage,combustibles, vivres, gréement, et autres accessoires liés aux pratiques marines). Ses missions principales se résument à approvisionner les navires en marchandises nécessaires à bord, assurer le ravitaillement du navire en carburant (soutage) dans un port, assurer le lien avec la douane pour la déclaration des marchandises réceptionnées ou livrées, contrôler la chaîne de froid et les conditions de mises à bord.

69.             Sous-officier plongeur démineur de la marine

Les tâches les plus importantes du sous-officier plongeur sont : l’inspection de la coque et des hélices du navire, le contrôle du timonier (exécution des ordres de barre et utilisation de la gouverne de secours), le contrôle de la vigie, il assure la navigation élémentaire (navigation côtière, travail sur carte marine, reconnaissance du balisage, calcul des marées), le matelotage, l’entretien du navire et du matériel de pont, l’exécution des rôles de manœuvre (appareillage, amarrage), de dragage, d’homme à la mer, d’abandon du navire, de transfert à la mer, …etc., de respecter la routine de bord (honneurs à la coupée, contrôle, …etc.), manœuvrer des embarcations (mise à l’eau, nage,amarrage, mise à poste, manipulation de la gaffe, …etc.), manœuvrer des embarcations pneumatiques, manœuvrer des embarcations légères à voile (brevet de voile élémentaire), employer les communications internes (système de diffusion du navire, téléphone, …etc.), le sondage à la main.

70.             Stevedore

Encore appelé manutentionnaire ou acconier, c’est un opérateur de manutention portuaire. Le stevedore dispose d’un personnel permanent (docker), d’engins de manutention et il loue au port les grues ou rassemble d’autre moyens pour assurer la manutention depuis bord navire jusqu’à et y compris à terre.

71.             Subrécargue

Le subrécargue désigne, dans l’activité de transport maritime, une personne responsable qui représente à bord d’un navire soit le propriétaire de la cargaison, soit le chargeur, soit l’armateur, soit encore l’affréteur. Il s’agit d’un agent exerçant une ou plusieurs fonctions spécifiques, qui est embarqué en supplément de l’équipage, en quelque sorte un passager d’honneur qui n’a pas d’obligations régulières et définies au contraire des hommes d’équipage.

72.             Surveillant de port

Désigné par l’autorité territoriale, le surveillant de port assure les pouvoir de police attribués aux officiers de port et officiers de port adjoints dans les ports où l’exécutif territorial est investi du pouvoir de police portuaire.

Son travail consiste à faire appliquer le règlement particulier de police et les différentes réglementations sur la zone portuaire, réguler le trafic des navires et des bateaux sur le plan d’eau, enregistrer les mouvement d’entrée et de sortie, vérifier les titre d’assurance, constater et relever les infractions,contrôler les déclarations concernant les marchandises dangereuses et leur adéquation avec les divers règlements, donner l’alerte, prendre les mesures appropriées en cas de sinistre et effectuer un rapport.

T

73.             Timonier

Dans la marine le timonier est le marin qui participe à la conduite nautique d’un navire marchand ou d’un bâtiment de guerre, directement ou indirectement et exécute les ordres de l’officier de quart ou du capitaine. Le timonier s’occupe des moyens de communication, des outils de navigation ainsi que des relevés météorologiques pour que l’officier chef de quart puisse assurer la navigation.C’est son assistant direct à la passerelle.

74.             Transitaire (forwarding agent)

Le transitaire est un auxiliaire très important du commerce extérieur. Il intervient dans la chaîne du transport, soit comme mandataire, soit comme commissionnaire de transport. En tant que mandataire, il agit soit pour le compte du chargeur à l’embarquement, soit pour le compte du réceptionnaire au débarquement.

Et vous, connaissez-vous d’autre métiers de la logistique et du transport maritime? N’hésitez pas à rajouter vos contributions en commentaires.

En partageant votre expérience et vos connaissances avec la communauté des lecteurs du blog Marco Logistique, rappelez-vous qu’il y a toujours plus de bonheur à donner qu’à recevoir !

Et quelqu’un disait que la main qui donne fleurie, et celle qui ne donne pas pourrie.

C’est tout pour cet article ! Mais avant de vous quitter, nous vous rappellerons que vous êtes libre de recevoir à tout moment et gratuitement, notre guide pratique portant sur la construction du tableau de bord de pilotage de votre activité avec Microsoft Excel, en cliquant ICI et en nous laissant juste votre prénom et votre adresse e-mail. Nous nous ferons un réel plaisir de vous envoyer votre lien de téléchargement directement dans votre courrier électronique, ainsi que tous nos prochains articles.

Avez-vous aimé cet article ?

Encouragez-nous avec un commentaire, une mention j’aime, un abonnement à notre chaîne YOUTUBE ou partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux.

Pour poursuivre la discussion sur votre mobile, cliquez sur le lien ci-après pour rejoindre le groupe Marco Logistique sur Whatsapp.

Vous pouvez également vous procurer notre e-book portant sur l’utilisation du module déclarant dans SYDONIA++ en cliquant ICI.

Les champions ont simplement une meilleure chaîne logistique !

La vie c'est le partage !

2 thoughts on “Quels sont les métiers de la logistique et du transport maritime ?

Laisser un commentaire