Comment réduire vos coûts logistiques et vous assurer une flexibilité opérationnelle avec l’utilisant des « Shipper Owned Containers » (SOC) ?

Vulgairement, l’expression anglo-saxonne « Shipper Owned Container » désigne un conteneur appartenant à l’expéditeur.

Malgré les évolutions récentes et sans cesse croissantes des techniques du commerce et du transport maritime international, de nombreux chargeurs et mêmes des professionnels des métiers de la logistique, des transports et de la supply chain  ignorent jusqu’à présent les multiples défis et les nombreux avantages que peuvent offrir l’utilisation des conteneurs dits « Shipper Owned Containers », en abrégé SOC, dans une opération internationale.

Image Marco Logistique

Dans cet article, je vais vous fournir le contexte général sur le « comment » utiliser des SOC pour réduire vos coûts et vous assurer une flexibilité opérationnelle.


Mais avant, je vous invite à recevoir à tout moment et gratuitement, mon guide pratique portant sur la construction du tableau de bord de pilotage de votre activité avec Microsoft Excel, en  cliquant ICI et en me laissant juste votre prénom et votre adresse e-mail. Je me ferais un réel plaisir de vous envoyer votre lien de téléchargement directement dans votre boite de réception.


Pourquoi utiliser des SOC ?

Il existe une multitude de raisons pour lesquelles vous pourriez utiliser des SOC, mais la raison que nous mettrons en exergue est celle des économies que vous pourriez y réaliser, et je vais vous expliquer le « comment » :

  1. A cause de l’indisponibilité des conteneurs de lignes régulières à proximité des sites d’empotage des chargeurs

Les opérateurs maritimes de lignes régulières sont généralement assez bien disposés pour mettre leurs équipements (conteneurs) vides à la disposition des chargeurs dans les ports. Toutefois, les pays ayant peu ou pas de façade maritime soumettent très souvent les chargeurs à un immense défis dû à la distance qui peut séparer le site d’empotage du client du point le plus proche de disponibilité des conteneurs de lignes régulières vides: l’optimisation des frais de positionnement ou de mise à disposition des conteneurs vides. Cette opération de mise à disposition du conteneur vide pour empotage peut substantiellement augmenter votre coût de revient, d’où la nécessité de se procurer un SOC à proximité de votre site d’empotage si l’opportunité se présente.

Le « sourcing » des conteneurs plus près à votre point d’empotage génèrera à coup sûr des économies sur le transport routier, sachant que c’est généralement une double prestation : le positionnement ou la mise à disposition du conteneur vide pour empotage sur votre site et le relevage ou le transfert du conteneur plein depuis votre site d’empotage jusqu’au port d’embarquement.

Les économies réalisées pourront d’ailleurs être consacrés à couvrir une partie des frais d’achat de votre propre conteneur, l’avantage étant que, si vous contrôlez le conteneur, vous contrôlez aussi qui vous accompagnent.

  1. Pour des cargaisons à destination des « zones spéciales »

La plupart des cargaisons vont à destination des zones de desserte régulière, certes, mais d’autres pas. Ça pourrait être une destination exotique comme la Transnistrie (oui ça existe !) ou un pays sans littoral traditionnel comme le Mali, le Niger, le Tchad, la RCA, le Rwanda, le Zimbabwe, le Soudan du Sud ou encore une zone de trouble, de guerre et de conflits acharnés comme l’Irak, l’Afghanistan et j’en passe.

Le flux déséquilibré des cargaisons vers ces destinations non régulières y crées un surplus de conteneurs pour les lignes maritimes, ayant pour conséquence directe, une grande quantité d’équipement stockée et à taux de rotation quasiment nul pendant de longues périodes de temps.

Pour ces destinations, la plupart des lignes maritimes sont plus disposées, voir même très heureuse d’offrir des rabais sur le fret aux chargeurs utilisant des SOC. Cela vous permettra de réaliser facilement des économies que vous réaliserez difficilement en utilisant des conteneurs de lignes régulières.

Par ailleurs, la plupart des lignes régulières dans ces conditions calculent leur taux de fret sur la base du coût de retour des conteneurs au port actif le plus proche. Les pays sans littoral, mais avec des infrastructures de transport terrestre (routier et/ou ferroviaire) sont donc généralement de bonnes destinations pour des SOC, car les économies sur le transport retour du conteneur vide après dépotage peuvent être très importantes. Avez-vous déjà demandé ce que ça coûte pour transporter un conteneur vide de Bangui (RCA) ou de N’Djamena (Tchad) vers le port de Douala au Cameroun ? Si vous le faites, vous constaterez que ce seul coût est largement suffisant pour justifier l’achat de votre propre SOC.

Malgré toute cette logique, certaines lignes maritimes n’offrent pas de rabais pour les SOC. D’autres facturent même des frais supplémentaires aux clients pour le travail supplémentaire qu’un SOC leur donnera, compte tenu de son écart par rapport à la procédure standard. Mais qu’à cela ne tienne, sachez qu’il y a toujours de la place pour la discussion et, généralement, vous obtiendrez gain de cause, surtout si vous disposez des arguments solides comme ceux que je vous livre dans cet article, pour soutenir votre demande de rabais sur le taux de fret.

  1. Épargne des frais de détention des conteneurs

De quel temps avez-vous besoin pour empoter votre conteneur ? De quel temps avez-vous besoin pour finaliser son dédouanement ? Dans quelle mesure avez-vous besoin d’un camion à destination pour le post-acheminement ? De quel temps le destinataire du conteneur a-t-il besoin pour dépoter le conteneur ?

Dans le transport maritime de conteneurs, le temps c’est de l’argent…

La réponse à chacune de ces questions peut se traduire par des économies immédiates. Les frais de détention de conteneurs (qui s’élèvent à 7.500 et 15.000 XAF hors TVA par jour selon qu’il s’agisse d’un conteneur 20’ ou 40’ standard) peuvent justifier l’investissement dans un SOC. La logique s’applique non seulement aux conteneurs standards, mais également aux équipements spéciaux et conteneurs frigorifiques pour lesquels ces frais sont encore plus élevés.

  1. La vente du conteneur ou l’utilisation à autre fin

Le conteneur devient la propriété du client et plus, il peut être vendu ou utilisé à des fins diverses, telles qu’un entrepôt ou un bureau.

Et vous, connaissez-vous d’autres avantages de l’utilisation des SOC ?


C’est tout pour cet article ! Mais avant de vous quitter, je vous rappelle que vous êtes libre de recevoir à tout moment et gratuitement, mon guide pratique portant sur la construction du tableau de bord de pilotage de votre activité avec Microsoft Excel, en  cliquant ICI et en me laissant juste votre prénom et votre adresse e-mail. Je me ferais un réel plaisir de vous envoyer votre lien de téléchargement directement dans votre boite de réception.

Avez-vous aimé cet article ?

Encouragez-moi avec un commentaire, une mention j’aime, un abonnement à ma chaîne You Tube Tube ou partagez-la avec vos amis sur les réseaux sociaux et…

…A NOUS LA PERFORMANCE LOGISTIQUE !

One thought on “Comment réduire vos coûts logistiques et vous assurer une flexibilité opérationnelle avec l’utilisant des « Shipper Owned Containers » (SOC) ?

  1. L’utilisation des conteneurs dans le transport des marchandises est très sécurisant et avantageux mais les pays qui exportent moins le nôtre se voient défavorisé car il y a beaucoup de retour vide de TC.

Laisser un commentaire