Comment réduire les délais et les coûts de passage des marchandises dans un port à l’import ? (Partie 3/3)

Dans le premier article de cette série, nous avons convenus que le délai de passage des marchandises dans un port est un facteur de compétitivité capital qui comprend : le temps de pré acheminement et de mise à FOB au pays de départ, le temps du transport principal, le temps de manutention (au port de destination), le temps de stockage au port et le temps de post acheminement ou de livraison chez le client.

Nous avons également noté que le comité FAL (Comité de Facilitation du Transport Maritime International) justifie le non respect des délais au port de Douala par la sous-information par rapport aux différents prestataires (intervenants) du secteur portuaire ainsi qu’à leurs interventions dans le passage portuaire des marchandises.

C’est ainsi que, pour apporter un début de solution à ce problème, nous avons tout d’abord effectuez un panorama plus ou moins complets des principaux intervenants dans le processus de dédouanement des marchandises au port de Douala (voir article 1 de la série), avant d’aborder les grandes étapes du déroulement de la procédure de dédouanement proprement dite, ainsi que les délais réglementairement impartis à chacune d’entre elle par les pouvoirs publics camerounais, dans l’article deux de cette même série.

Ce dernier article de la série s’inscrit par ailleurs comme un sorte de conclusion générale qui vient faire un récapitulatif des bonnes pratiques et techniques à adopter pour réduire les délais et les coûts de passage de marchandises au port à l’import.


Mais avant, je vous invite à recevoir à tout moment et gratuitement, mon guide pratique portant sur la construction du tableau de bord de pilotage de votre activité avec Microsoft Excel, en  cliquant ICI et en me laissant juste votre prénom et votre adresse e-mail. Je me ferais un réel plaisir de vous envoyer votre lien de téléchargement directement dans votre boite de réception, ainsi que tous mes prochains articles.

Et pour poursuivre la discussion sur votre mobile, cliquez sur le lien ci-après pour rejoindre le groupe WhatsApp.


Compte tenu de tout ce qui précède dans nos deux précédents articles, nous pouvons donc, sans aucune prétention d’exhaustivité.

Pour réduire les délais et les coûts de passage des marchandises au port à l’import, il faut :

 

  • Connaître les différents prestataires portuaires et leurs interventions dans le processus de dédouanement. Vous devez également avoir une idée claire des coûts et des délais de passage portuaire des marchandises, voire des différentes prestations y afférentes ;

 

  • Anticiper: Vous devez explicitement savoir quelles sont les formalités que vous pouvez effectuer avant (demande de la carte de contribuable, mise à jour de votre carte de contribuable dans Sydonia++, inscription au fichier des importateurs, demande de Déclaration d’Importation (DI), domiciliation bancaire de la DI, obtention du BESC (Bordereau Électronique de Suivi des Cargaisons), demande de CAH (Certificat d’Assurance Harmonisé) paiement des frais E-force (ex fiche Guce), validation de la déclaration de détail une fois que le manifeste est connu, demande de facture et paiement de la taxe de débarquement (PAD), …etc.), et après l’arrivée du navire est au port (paiement des factures de l’acconier et de l’agent maritime, obtention du code Sydonia++, autorisation d’enlèvement, conta de sortie, …etc.) ;

 

  • Bien choisir les intervenants de sa chaîne logistique: Il s’agit ici de privilégier les intervenants (CDA, transporteurs, commissionnaire de transport, …etc.) ayant un agrément pour exercer la fonction requise. Ceci limite le nombre d’intervenant et réduit les coûts. Car, un intervenant sans agrément devra forcément se rapprocher d’un autre ayant l’agrément requis, ce qui rallonge systématiquement les délais et les coûts ;

 

  • Respecter la réglementation en vigueur: En douane il n’y a pas d’erreur, il y a juste des fausses déclarations. Les intervenants doivent maîtriser les dernières mises à jour du métier, et tout le monde sait qu’il y en a vraiment sur la place portuaire de Douala. Un bon moyen de rester « up to date » est d’adhérer à un ou plusieurs syndicats et/ou groupements professionnels, qui se chargeront de vous relayer toutes les nouvelles fraiches du métier dès leur publication par les autorités. Il faudrait également éviter les magouilles (parce qu’on veut payer moins ou pas du tout), qui sont souvent causes de rallonge des délais et des coûts de passage portuaire ;

 

  • Intégrer un service transit chez les chargeurs (importateurs): Un service transit en interne gérer par un professionnel du domaine épargne à l’entreprise certains frais qui seront facturés par le prestataire externe, comme les frais d’obtention de DI et autres. C’est aussi une sorte de garantie pour vous rassurer que le prestataire externe ne vous raconte pas du n’importe quoi, car vous avez avec vous, une ressource qui maîtrise également le métier ;

 

  • Maîtriser les mouvements des navires : Vous devez suivre l’évolution de votre cargaison dès l’embarquement au port de chargement pour ne pas être surpris lors de son arrivée à destinations. La grande majorité des agents maritimes disposent des plates formes en ligne pour le suivi de l’évolution des cargaisons. Prenez attache avec eux pour plus d’information. Cas par exemple de MSC, MAERSK, PIL, CMA-CGM ;
  • …etc.

Et vous, connaissez-vous d’autres techniques ou pratiques permettant de réduire les délais et les coûts de passage des marchandises dans un port ?

En partageant votre expérience et vos connaissances avec la communauté des lecteurs de ce blog, rappelez-vous qu’il y a toujours plus de bonheur à donner qu’à recevoir ! Et quelqu’un disait que la main qui donne produit, alors que celle qui ne donne pas pourrie.


C’est tout pour cet article ! Mais avant de vous quitter, je vous rappelle que vous êtes libre de recevoir à tout moment et gratuitement, mon guide pratique portant sur la construction du tableau de bord de pilotage de votre activité avec Microsoft Excel, en  cliquant ICI et en me laissant juste votre prénom et votre adresse e-mail. Je me ferais un réel plaisir de vous envoyer votre lien de téléchargement directement dans votre boite de réception, ainsi que tous mes prochains articles hebdomadaires.

Avez-vous aimé cet article ?

Encouragez-moi avec un commentaire, une mention j’aime, un abonnement à ma chaîne YouTube ou partagez-la avec vos amis sur les réseaux sociaux.

Et pour poursuivre la discussion sur votre mobile, cliquez sur le lien ci-après pour rejoindre le groupe WhatsApp.

Les champions ont simplement une meilleure chaîne logistique !

 

Laisser un commentaire