Comment réduire les délais et les coûts de passage des marchandises dans un port à l’import ? (Partie 1/3)

Le port est un abri naturel ou artificiel aménagé pour recevoir des navires aux fins d’embarquement et de débarquement. Il est dit « abri naturel » lorsqu’il est naturellement soustrait des humeurs des vagues, alors qu’il est dit « artificiel » lorsqu’il nécessite un brise-lame ou une digue de protection pour empêcher les vagues d’atteindre le quai.

Le délai de passage des marchandises dans un port est un facteur de compétitivité très important. Il comprend : le temps de pré acheminement au pays de départ, le temps du transport principal, le temps de manutention au port de destination, le temps de stockage au port et le temps de post acheminement ou de livraison chez le client.

Le délai moyen de passage des marchandises au port de Douala se situe actuellement entre 15 et 16 jours à l’import. Le Directeur du secteur transport de la banque mondiale pour l’Afrique centrale et de l’ouest Nicolas Peltier-Thiberge s’exprimait à cet effet pendant sa visite du 24 mars 2017 au Guichet Unique des Opérations du Commerce Extérieur (GUCE) de Douala : « Dans d’autres ports Africains, les délais sont moins longs. C’est le cas du port de Lomé, où ils sont de deux jours ».

Dans cet article, nous allons vous proposer quelques astuces et pratiques utiles pour réduire les délais et les coûts de passage des marchandises dans un port. Car ne dit-on pas souvent : « time is money » ?


Mais avant, je vous invite à recevoir à tout moment et gratuitement, mon guide pratique portant sur la construction du tableau de bord de pilotage de votre activité avec Microsoft Excel, en  cliquant ICI et en me laissant juste votre prénom et votre adresse e-mail. Je me ferais un réel plaisir de vous envoyer votre lien de téléchargement directement dans votre boite de réception, ainsi que tous mes prochains articles.

Et pour poursuivre la discussion sur votre mobile, cliquez sur ce lien pour rejoindre le groupe WhatsApp.


Contrairement à la tranche de 15-16 jours annoncés ci-dessus, l’Etat camerounais prévoie le délai moyen de passage des marchandises au port de Douala à 07 jours, d’où une différence de 08 à 09 jours. Cet écart peut provenir de plusieurs facteurs parmi lesquels nous pouvons souligner à titre d’illustration les longs délais de modification de manifestes, les longs délais de validation des déclarations de détails par les CDA (Commissionnaires en Douane Agrée), les longs délais d’obtention des LVI, et bien d’autres.

Le comité FAL (Comité de Facilitation du Transport Maritime International) justifie ainsi le non respect du délai de 07 jours par la sous-information par rapport aux différents prestataires (intervenants) du secteur portuaire ainsi qu’à leurs interventions dans le passage portuaire des marchandises.

Ainsi, les différents intervenants dans le passage portuaire des marchandises au port de Douala sont, dans l’ordre chronologique :

PRESTATAIRES DE SERVICES PORTUAIRES

INTERVENTIONS

PROCEDURES DE PRE-DEDOUANEMENT

(Avant l’arrivée des marchandises au port)

Impôts Carte de contribuable
Ministère du commerce (MINCommerce) Inscription au fichier des importateurs
Ministères techniques Autorisations spéciales pour certains produits (armes, munitions, équipements militaires, explosifs, produits radioactifs, …etc.).
Société Générale de Surveillance (SGS) Déclaration d’Importation (DI)
Banques Domiciliation bancaire de la DI
Conseil National des Chargeurs du Cameroun (CNCC) BESC (Bordereau Électronique de Suivie des Cargaisons)
Compagnies d’assurance Certificat d’Assurance Harmonisé (CAH) ou assurance locale
Société Générale de Surveillance (SGS) RVC (Rapport sur la Valeur et le Classement tarifaire)

PROCÉDURES DE PRISE EN CHARGE DES MARCHANDISES

(Dès l’arrivée des marchandises au port)

Armateur Manifeste électronique
Consignataire Manifeste électronique
Douanes Manifeste électronique
Guichet Unique des Opérations de Commerce Extérieur (GUCE) Manifeste électronique
Acconier Opérations de manutention portuaire (acconage et relevage import)
Sous direction du fret (Douanes) Ecor

PROCÉDURES DE DÉDOUANEMENT PROPREMENT DITES

(Après le débarquement des marchandises au port)

Commissionnaire en Douane Agrée (CDA) Saisie et pré-liquidation de la déclaration de détail dans SYDONIA++
Inspecteur de visites (Douanes) Liquidation de la déclaration de détail dans SYDONIA++
Ministères des Finances (MINEFI) Quittance douanes
Port Autonome de Douala (PAD) Redevance portuaire
Ministères de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER) Procès verbal phytosanitaire
Ministère de la santé (MINSANTE) Certificat de salubrité et de conformité
Ministère de l’Elevage (MINELEVAGE) Certificat vétérinaire
Ministère de l’environnement et de la Protection de la Nature (MINEP) Attestation de qualité
Ministère du commerce (MINCommerce) Déclaration d’importation du Mincommerce (véhicules)
Banques Paiement des droits et taxes de douanes
Douanes Bon A Enlever (BAE)
Douanes Attestation de dédouanement

PROCEDURE D’ENLEVEMENT POUR LE CAMEROUN

(Après le dédouanement)

Consignataire Bon A Délivrer (BAD)
Port Autonome de Douala (PAD) Autorisation d’enlèvement
Acconier Bon de livraison
Acconier Bon de sortie
Douanes Constatation de sortie
Transporteur routier Livraison au client

PROCEDURE D’ENLEVEMENT VERS LA CEMAC

Douanes Lettre de Voiture Internationale (LVI)
Douanes Titre de Transit (TT)
NEXUS (Douanes) Pose de GPS
Acconier Bon de livraison
Acconier Bon de sortie
Douanes Constat de sortie
Transporteur routier Livraison au client

De tous ces prestataires, le chargeur doit avoir un « œil » particulier sur son CDA (Commissionnaire en Douane Agrée), dont les prestations de suivi de dossier en douane entrainent la facturation des Honoraires d’Agréé en Douane (HAD).

Lorsqu’il est bien maîtrisé, le délai entraine la satisfaction des exigences du consommateur et du produit lui-même, lorsqu’il s’agit des denrées périssables.

A suivre…

 

Et vous, connaissez-vous d’autres techniques ou pratiques permettant de réduire les délais et les coûts de passage des marchandises dans un port ?

En partageant votre expérience et vos connaissances avec la communauté des lecteurs de ce blog, rappelez-vous qu’il y a toujours plus de bonheur à donner qu’à recevoir !


C’est tout pour cet article ! Mais avant de vous quitter, je vous rappelle que vous êtes libre de recevoir à tout moment et gratuitement, mon guide pratique portant sur la construction du tableau de bord de pilotage de votre activité avec Microsoft Excel, en  cliquant ICI et en me laissant juste votre prénom et votre adresse e-mail. Je me ferais un réel plaisir de vous envoyer votre lien de téléchargement directement dans votre boite de réception, ainsi que tous mes prochains articles hebdomadaires.

Avez-vous aimé cet article ?

Encouragez-moi avec un commentaire, une mention j’aime, un abonnement à ma chaîne YouTube ou partagez-la avec vos amis sur les réseaux sociaux. Et pour poursuivre la discussion sur votre mobile, cliquez sur ce lien pour rejoindre le groupe WhatsApp et…

Les champions ont simplement une meilleure chaîne logistique !

 

8 réflexions au sujet de « Comment réduire les délais et les coûts de passage des marchandises dans un port à l’import ? (Partie 1/3) »

Laisser un commentaire