Comment prévenir les risques d’accidents dans le transport routier ?

Accidents de la route, accidents liés à la manutention lors du chargement ou du déchargement du véhicule, accidents liés au bâchage ou au dé-bâchage, accidents liés à la chute ou à la descente de la cabine du véhicule, accidents liés aux troubles dorso-lombaires provenant des vibrations du véhicule et à la station assise prolongée, accidents liés aux affections psychosomatiques et au stress des contraintes de temps, de sécurité et de possibilité de vols, accidents liés aux impacts des inhalations d’hydrocarbures, …etc., les conducteurs routiers sont en permanence exposés à de nombreux risques professionnels lors du transport des personnes et des marchandises.

 

Les entreprises de transport routier de marchandises et de personnes sont ainsi marquées par une sinistralité importante. Mais loin d’être une fatalité, l’exposition aux risques existants peut être réduite grâce à la mise en place de mesures de prévention efficace.

Dans cet article, Marco Logistique vous propose quelques mesures à mettre en place afin de réduire de manière non négligeable, les risques d’accidents sur nos routes.


Mais avant, je vous inviterait à recevoir à tout moment et gratuitement, mon guide pratique portant sur la construction du tableau de bord de pilotage de votre activité avec Microsoft Excel, en cliquant ICI et en me laissant juste votre prénom et votre adresse e-mail. Je me ferais un réel plaisir de vous envoyer votre lien de téléchargement directement dans la boite de réception de votre courrier électronique, ainsi que tous mes prochains articles.
Pour poursuivre la discussion sur votre mobile, cliquez sur le lien ci-après pour rejoindre le groupe Marco Logistique sur WhatsApp.

Vous pouvez également vous procurer mon e-book portant sur l’utilisation du module déclarant (MODBRK) dans SYDONIA++ en cliquant ICI.

Et enfin, pour tous vos besoins de Conseils Spécialisés ou d’Assistance dans la Gestion de votre Chaîne Logistique, bien vouloir me transmettre votre requête 24/7 en cliquant ICI et je vous recontacterais sous 24 heures pour la suite.


1.     Quels sont les principaux risques encourus dans le transport routier ?

Les risques du transport routier peuvent être catégorisés de diverses manières, parmi lesquelles nous pouvons avoir :

  • Risques physiques (accidents de la route de toute nature, manutentions manuelles lors des opérations de chargement et de déchargement, travail en hauteur, postures statiques prolongées, vibrations, …etc.) ;
  • Risques sensoriels (bruits intérieur et extérieur de la cabine), astreinte visuelle, exposition au froid pour les camions frigorifiques, …etc.) ;
  • Risques cancérigènes, mutagènes, repro-toxiques et biologiques (contact avec les produits transportés tels que les ordures ménagères, lors des traversées de certaines zones, …etc.) ;
  • Risques chimiques (gaz d’échappement, pollution atmosphérique, nature des produits transportés, …etc.) ;
  • Charge mentale (prise d’informations permanente, vigilance continue, contraintes psychologiques sur les délais par exemple, …etc.) ;
  • Risques organisationnels (travail de nuit, horaires irréguliers, manger et dormir dans le camion, travail isolé, …etc.) ;
  • Autres risques (agressions et autres).

2.     Comment classer les risques dans le transport routier ?

Ces risques contribuent, chacun en ce qui le concerne, à rendre nos routes encore plus accidentogènes chaque jour. Toutefois, ils peuvent néanmoins être classés par la combinaison de deux critères principaux qui sont la gravité et la fréquence.

Gravité Faible Sans arrêt de travail
Peu grave Arrêt de travail de moins de trois jours
Grave Arrêt de travail supérieur à trois jours
Très grave Lésions irréversibles, maladies incurables, décès
Fréquence Rare Une fois par an
Peu souvent Une fois par mois
Souvent Une fois par semaine
Très souvent Au moins une fois par jour

C’est ainsi qu’on aura le tableau des priorités ci-dessous, allant du plus urgent (P1) au moins urgent (P4) :

Fréquence

Gravité

 

Rare

Peu souvent

Souvent

Très souvent

Faible P4

P4

P4

P4

Peu grave P4

P4

P3

P3

Grave P3 P3

P2

P2

Très grave P3 P2

P2

P1

P1 : Priorité N° 1       P2 : Priorité N° 2      P3 : Priorité N° 3       P4 : Priorité N° 4

3.     Quelques bonnes pratiques à mettre en place

Afin d’éviter les risques ci-dessus, certaines bonnes pratiques peuvent être mises en place, indépendamment du mauvais état général de nos routes.

C’est ainsi que nous aurons par exemple :

Mesures sur le plan technique ·        Choix de l’ergonomie du véhicule (cabine suspendue, siège suspendu, accessibilité de la cabine, chauffage, climatisation, …etc.) ;

·        Entretien régulier du véhicule, carnet de route ;

·        Équipements de protection collective (dessus de citerne, quai, fosse, …etc. ;

·        Équipements de protection individuelle (EPI) en cas d’arrêt sur la route et en fonction de certaines activités (casque, gants, …etc. ;

·        …etc.

Mesures sur le plan organisationnel ·        Fiche de route tenant compte du respect de la réglementation des temps de conduite et des temps de repos ;

·        Choix des itinéraires, des heures de circulation ;

·        Réévaluer les plannings en cas de surcharge de travail due aux attentes chez le(s) client(s), itinéraire dévié, …etc. ;

·        …etc.

Mesures sur le plan humain ·        Formations et informations générales : Formations et informations sur les règles hygiéno-diététiques et problèmes d’addictions, FIMO (Formation Initiale Minimale Obligatoire), FCO (Formation Continue Obligatoire), …etc. ;

·        Formations et informations spécifiques : ADR (Formation transport de matières dangereuses), …etc. ;

·        …etc.

4.     Et sur le plan personnel, que peut faire le chauffeur ?

La particularité de la route est qu’il y a les risques provoqués par les autres, mais aussi ceux engendrés par notre propre comportement au volant.

Face à certaines habitudes : S’efforcer de :
Écarts avec le code de la route Respecter le code de la route
Usage du téléphone portable au volant Éviter de téléphoner en conduisant
Braver les intempéries et autres Informer la hiérarchie en cas de graves intempéries ou autres imprévus
Somnolence au volant Prendre régulièrement des pauses
Baisse de vigilance après les repas Prendre des repas légers et sans alcool

 

Face à un problème de santé : Consulter le médecin du travail pour :
Baisse faculté visuelle, auditive, …etc. Porter les corrections appropriées
Maladies et prise de médicaments Connaître les contre-indications à la conduite
Troubles et symptômes divers Le signaler sans attendre

5.     Rappels pour les employeurs

  • L’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent : des actions de prévention, d’information, ainsi que la mise en place d’une organisation et des moyens adaptés.
  • L’employeur doit évaluer les risques pour la santé et la sécurité des conducteurs et les mettre à jour les résultats de cette évaluation dans un document unique.

De manière générale, pour une plus grande efficacité, les conducteurs ou leur représentant doivent :

  • Être consulté avant toute décision d’aménagement important modifiant les conditions de santé, de sécurité ou les conditions de travail des conducteurs ;
  • Être associés sur les actions de formations à la sécurité ;
  • Avoir accès au document unique d’évaluation des risques.

Le mauvais état de nos routes n’est pas une fatalité ; les accidents peuvent toujours être évités.

Et vous, connaissez-vous d’autres pratiques pouvant réduire le taux d’accidents sur nos routes ?

 

N’hésitez pas à rajouter vos contributions en commentaires.

En partageant votre expérience et vos connaissances avec la communauté des lecteurs de ce blog, rappelez-vous qu’il y a toujours plus de bonheur à donner qu’à recevoir !

Et quelqu’un disait que la main qui donne fleurie, et celle qui ne donne pas pourrie.


C’est tout pour cet article ! Mais avant de vous quitter, je vous rappellerais que vous êtes libre de recevoir à tout moment et gratuitement, mon guide pratique portant sur la construction du tableau de bord de pilotage de votre activité avec Microsoft Excel, en cliquant ICI et en me laissant juste votre prénom et votre adresse e-mail. Je me ferais un réel plaisir de vous envoyer votre lien de téléchargement directement dans votre boite de réception, ainsi que tous mes prochains articles hebdomadaires.

Avez-vous aimé cet article ?

Encouragez-moi avec un commentaire, une mention j’aime, un abonnement à ma chaîne YouTube ou partagez-la avec vos amis sur les réseaux sociaux.

Pour poursuivre la discussion sur votre mobile, cliquez sur le lien ci-après pour rejoindre le groupe Marco Logistique sur WhatsApp.

Vous pouvez également vous procurer mon e-book portant sur l’utilisation du module déclarant (MODBRK) dans SYDONIA++ en cliquant ICI.

Et enfin, pour tous vos besoins de Conseils Spécialisés ou d’Assistance dans la Gestion de votre Chaîne Logistique, bien vouloir me transmettre votre requête 24/7 en cliquant ICI et je vous recontacterais sous 24 heures pour la suite.

Les champions ont simplement une meilleure chaîne logistique !

 

Laisser un commentaire