Comment organiser votre distribution physique ?

La distribution physique constitue le maillon aval de la chaîne logistique classique qui comprend en amont l’approvisionnement et au milieu la production.

La distribution physique est l’ensemble des activités qui permettent de mettre les produits fabriqués à la disposition des clients. Elle recouvre toutes les activités ou opérations situées en aval de la production telles que :

  • Le stockage ou l’entreposage ;
  • Le traitement des commandes ;
  • La préparation des expéditions ;
  • La manutention ;
  • La livraison ou le transport terminal.

Son objectif est d’assurer à moindre coût un niveau de service de plus en plus élevé avec des délais de plus en plus courts. Elle constitue alors un secteur où les entreprises peuvent faire la différence.

Dans cet article, nous allons aborder les différentes structures possibles des réseaux de distribution.


Mais avant, je vous invite à recevoir à tout moment et gratuitement, mon guide pratique portant sur la construction du tableau de bord de pilotage de votre activité avec Microsoft Excel, en  cliquant ICI et en me laissant juste votre prénom et votre adresse e-mail. Je me ferais un réel plaisir de vous envoyer votre lien de téléchargement directement dans votre boite de réception, ainsi que tous mes prochains articles hebdomadaires.


On distingue globalement la structure directe (sans étages) et la structure indirecte (avec étages). Elles sont décrites ci-après :

1 – La structure sans étages

Ici, les clients sont livrés à partir du stock de l’usine ou des usines d’où sont effectuées les opérations de traitement des commandes et de préparation des expéditions. Elle se schématise comme suit :

Une telle option est généralement envisagée lorsque les quantités à livrer sont très importantes (cas des grossistes qui approvisionnent les sociétés brassicoles en bouteilles vides).

2 – La structure à un étage avec un entrepôt central

Dans ce cas, l’entrepôt reçoit les productions des usines, gère les stocks, traite les commandes, prépare les expéditions et réalise ou fait réaliser les transports terminaux (livraisons) vers les clients (cas des brasseries du Cameroun). Elle se schématise comme suit :

3 – La structure à un étage avec un ensemble de dépôts locaux

Chacun de ces dépôts joue le même rôle que l’entrepôt central dans le cas précédent pour la région qu’il dessert. Elle se schématise comme suit :

Ici, les dépôts reçoivent les productions des usines. Et dans ce cas, le problème de l’affectation des productions des usines aux différents dépôts peut se poser. Cette problématique sera abordée dans le prochain chapitre.

4 – La structure à deux étages

Dans ce cas, il y a deux niveaux entre les usines et les clients. Ces niveaux peuvent être constitués de :

  • Un entrepôt central et un ensemble de dépôts locaux

Les usines approvisionnent l’entrepôt central qui ravitaille les dépôts locaux. Ces dépôts conservent les stocks, traitent les commandes et livrent aux clients. Elle se schématise comme suit :

  • Un entrepôt central et un ensemble de plateformes de distribution ou d’éclatement

La préparation des commandes des clients s’effectue directement dans l’entrepôt central qui reçoit la production des usines et gère un stock. Les produits sont ensuite acheminés jusqu’à des plateformes régionales où, après déchargement (sur un quai par exemple) puis re-chargement dans des « petits véhicules », parviennent aux clients par des tournées de livraisons. Ces plates-formes ne disposent donc pas de stocks de produits. Cette structure se schématise comme suit :

Le problème avec cette dernière structure est que le risque de confusion est très élevé, du aux destinations différentes des produits.

Et parmi ses avantages, nous avons :

  • Une réactivité accrue ;
  • L’inexistence des coûts de stockage et de manutention ;
  • L’optimisation du chargement en amont (moyen de transport), au niveau de la plateforme.

Selon la typologie et la nature de la clientèle, une entreprise peut combiner structure directe et structure indirecte. C’est généralement le cas des sociétés brassicoles.


C’est tout pour cet article ! Mais avant de vous quitter, je vous rappelle que vous êtes libre de recevoir à tout moment et gratuitement, mon guide pratique portant sur la construction du tableau de bord de pilotage de votre activité avec Microsoft Excel, en  cliquant ICI et en me laissant juste votre prénom et votre adresse e-mail. Je me ferais un réel plaisir de vous envoyer votre lien de téléchargement directement dans votre boite de réception, ainsi que tous mes prochains articles hebdomadaires.

Avez-vous aimé cet article ?

Encouragez-moi avec un commentaire, une mention j’aime, un abonnement à ma chaîne YouTube Tube ou partagez-la avec vos amis sur les réseaux sociaux et…

…A NOUS LA PERFORMANCE LOGISTIQUE !

 

Une réflexion au sujet de « Comment organiser votre distribution physique ? »

Laisser un commentaire