Comment mesurer les risques de votre activité professionnelle et vous en prémunir ?

Chaque jour dans votre activité professionnelle vous faites face à des obstacles divers et variés qu’il n’est pas toujours facile de prévenir, mais qu’il serait primordial et même capital d’étudier de manière précise afin de pouvoir avancer plus sereinement et ne pas mettre en péril votre objectif.

Dans cet article je vais vous dévoiler la table des risques, un outil simple et en trois étapes pour définir préventivement vos parades.

Mais, commençons par définir le mot « risque » : un risque peut être définit comme étant un évènement que vous ne maîtrisez pas à priori et qui est susceptible de pénaliser votre projet.

Attention : ne pas confondre risque et défaut de préparation, c’est une recette pour un échec assuré.

Etape 1 : faite l’inventaire des risques de votre activité

Dans cette étape, le problème est de revisiter vos expériences du passé, d’interviewer sans complexe le plus largement possible les experts de l’entreprise et vos collaborateurs sur la question en faisant par exemple un brainstorming. Vous établissez ensuite une première liste des risques potentiels particulièrement adaptés à votre activité.

Si toutefois vous n’avez pas grand-chose dans le rétroviseur ce n’est pas grave ! Mettez tout de même sur pied un système (fichier numérique, carnet de note, application Evernote,…) qui vous permettra dès lors de répertorier quotidiennement ou hebdomadairement tous les imprévus néfastes que vous rencontreriez dans votre activité. Et au bout d’un certain temps vous aurez un large éventail de risques sur votre liste.

A titre d’exemple, admettons que vous êtes en charge des livraisons dans une entreprise portuaire de prestations logistiques. Votre inventaire des risques pourrait afficher :

  • Insuffisance de camions ;
  • Panne camion en cours de route ;
  • Conteneur renversé sur la chaussée ;
  • Conteneur introuvable au terminal portuaire ;
  • Retard de livraison, au delà des heures ouvrables ;
  • Camion immobilisé pendant 08h en attente de dépotage ;
  • Indisponibilité de manutentionnaire/engin pour dépotage ;
  • …etc.

 

Etape 2 : valorisez les risques de votre activité

Dans la deuxième étape, vous devez doter chaque risque de la liste établie à la première étape et retenu comme plausible de deux attributs : sa probabilité de survenance et sa gravité. Car, tous les risques n’ont pas la même probabilité de survenance, et tous les risques ne génèrent pas systématiquement des dommages de même ampleur.

Ainsi, je vous propose une échelle à quatre paliers pour classifier les risques :

Palier Probabilité Fréquence
4 Risques très courants 1 fois sur 5
3 Risques courants 1 fois sur 20
2 Risques occasionnels 1 fois sur 500
1 Risques improbables 1 fois sur 2000

De même, l’ampleur de la gravité sera évaluée à partir d’une échelle à quatre niveaux :

Niveau Ampleur de la gravité Fréquence
4 Dramatique Votre objectif ne sera pas atteint
3 Grave Les ambitions de vos objectifs seront révisées à la baisse
2 Limité Il vous faut faire appel à de nouveaux moyens
1 Indolore Effet très limité

Reprenons l’exemple de la première étape avec le cas d’un client qui vous confie la livraison de sa marchandise conteneurisée depuis le terminal à conteneur du port de Douala jusqu’à son magasin sis au quartier Bépanda. L’objectif étant la satisfaction du client en question.

Vous aurez probablement un tableau de valorisation des risques semblable à celui-ci :

Risque plausible Probabilité Gravité
A-Insuffisance de camions  4 2
B-Panne camion en cours de route 2 2
C-Conteneur renversé sur la chaussée 1 4
D-Conteneur introuvable au terminal portuaire 1 1
E-Retard de livraison, au delà des heures ouvrables  1 3
F-Camion immobilisé pendant 08h en attente de dépotage  1 1
G-Indisponibilité de manutentionnaire/engin pour dépotage  3 1

 

Et en récapitulant vous aurez ces résultats vous aurez :

 

 

Gravité

1-Indolore 2-Limité 3-Grave 4-Dramatique
Probabilité 4-Improbable   A    
3-Occasionnel G      
2-Courant   B    
1-Très courant D et F   E C


Etape 3 : définissez les parades

Les risques situés dans les zones II et III de la figure ci-dessous ne peuvent être laissés en l’état, car la gravité est trop lourde et ils sont trop fréquents pour que des mesures préventives ne soient pas prises.

Table des risques Marco Logistique

Et en faisant le croisement avec notre exemple nous pouvons aisément identifier vos risques critiques (correspondants aux zones noires). Ces risques sont B, C et E.

Continuons la réflexion afin de définir préventivement les parades.

Pour chaque risque posez-vous la question suivante :

  • Quels moyens puis-je mettre en œuvre pour l’éviter ?

Si le risque est difficilement évitable, posez-vous également la question ci-après :

  • Quels moyens puis-je mettre en œuvre pour en amoindrir les effets ?

Esquisse de parades pour notre exemple :

  • Le risque B (Panne camion en cours de route) peut par exemple être paradé par une maintenance régulière et stricte sur les véhicules ;
  • Le risque C (Conteneur renversé sur la chaussée) peut par exemple être paradé ou amorti par la souscription d’une police d’assurance conséquente et le recyclage des chauffeurs ;
  • Le risque E (Retard de livraison, au delà des heures ouvrables) peut par exemple être paradé par une anticipation auprès du client en l’informant suffisamment à temps de la contrainte rencontrée du retard qui subviendra.

Mais ce n’est pas tout. Votre étude ne sera complète qu’après avoir précisé le coût et les conséquences sur les délais de chacune de vos parades.

Finalement, la notion de risque n’est pas aussi simple à comprendre qu’elle n’y parait et j’en veux pour preuve le seul fait que malgré toutes les parades que vous pouvez décider de mettre en œuvre, sachez bien qu’il n’existe pas de risque zéro (0).

Le risque est un danger plus ou moins prévisible susceptible de compromettre votre accession vers votre objectif visé. Il est important de garder cette définition en ligne de mire pour ne pas utiliser cette table comme un fourre-tout.

Inspiré de Fernandez A., L’essentiel du tableau de bord, Eyrolles, 2è ed., Outil N°8.

Pour en savoir plus sur cet ouvrage, visiter le site de l’auteur (http://www.piloter.org/excel/).

Avez-vous aimé cet article ?

Encouragez-moi avec un commentaire ou un “j’aime”, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux et…

…A NOUS LA PERFORMANCE LOGISTIQUE !

6 thoughts on “Comment mesurer les risques de votre activité professionnelle et vous en prémunir ?

Laisser un commentaire