Comment adapter vos réseaux de distribution physique pour faire face aux paramètres fluctuants et rester compétitifs sur votre marché ?

Nous assistons depuis quelques temps à une évolution et une complexification sans cesse croissante des contraintes liées à la distribution physique des marchandises dans nos grandes métropoles. Ces changements à grande vitesse sont propulsés par certains facteurs parmi lesquels nous pouvons citer (du point de vue logistique) :

  • La rareté de plus en plus visible des surfaces au sol pour l’implantation des entrepôts, des magasins et des aires de stockage ;
  • Les injonctions environnementales dues au réchauffement climatique et la pénalisation des activités polluantes ;
  • Les difficultés liées à la mobilité urbaine ;
  • Le développement du commerce B to C au détriment du B to B avec l’évolution du e-commerce et les ventes sur internet ;
  • L’accélération de la concurrence mondiale par la digitalisation ou interconnexion entre les personnes dans le monde entier ;
  • …etc.

Réseaux de distribution


L’objectif de cet article est de faire un bref panorama de l’état actuel de la distribution physique dans les grandes métropoles, mais également de vous donner quelques pistes de solutions pour vous aider à re-modéliser et à mieux piloter vos réseaux de distribution afin de faire face aux paramètres fluctuants et rester compétitifs sur votre marché.

Mais avant, je vous invite à vous inscrire à mon bulletin d’information quotidien (inscription à la newsletter quotidienne), afin de recevoir non seulement tous les prochains articles et vidéos à raison de deux par semaine (mardi et vendredi), directement dans votre courrier électronique, mais également le livre numérique et le fichier Excel qui viendront compléter la formation vidéo sur la construction des tableaux.


1- Bref panorama de l’état actuel de la distribution physique

Notons tout d’abord que la logistique de distribution physique est foncièrement liée à l’aménagement du territoire, que ce soit en ce qui concerne l’implantation des entrepôts, les magasins et les plates formes logistiques ou tout simplement le déplacement ou le transport des marchandises d’un point A vers un point B.

Dans ce contexte, un réseau logistique peut être défini comme étant un ensemble de nœuds représentant des entrepôts reliés entre eux par des flux (transport de marchandises), dont les principaux s’effectuent par camions.

Un réseau logistique peut également être une réponse technique à une politique d’entreprise. Autrement dit, il s’agit de mettre sur pied des stratégies afin de répondre favorablement à la demande des clients, particulièrement en termes de délais.

Cinq principaux acteurs sont impliqués dans l’aménagement du territoire en ce qui concerne la distribution physique. Ce sont :

  • Les industriels qui produisent les biens ;
  • Les distributeurs qui acheminent les marchandises de l’usine de l’industriel vers les entrepôts ;
  • Les prestataires de services logistiques qui gèrent les entrepôts de biens acheminés par les distributeurs ;
  • Les pouvoirs publics (au travers des collectivités territoriales) qui délivrent les permis de bâtir des entrepôts ;
  • Les promoteurs de l’immobilier logistique qui seraient finalement, et contre toute attente, au cœur de ce système, car ce sont finalement eux les spécialistes de la construction des entrepôts. A ce titre, ces promoteurs de l’immobilier logistique sont très souvent capable de drainer des capitaux énormes même à l’échelle internationale, ils ont des relations très forte avec les collectivités territoriales pour un l’obtention de leurs permis de bâtir et proposent finalement ces entrepôts en location à leur à leurs clients qui sont principalement les prestataires de services logistiques.

D’après l’existant, la localisation des entrepôts obéit à deux principes fondamentaux qui sont la concentration métropolitaine auprès des grands marchés et la périurbanisation logistique qui est le rejet ou l’étalement des entrepôts vers la périphérie de la ville, à la sortie des autoroutes.

Mais le problème est que tout ceci a des enjeux de deux ordres à savoir :

    • La distribution physique comme une opportunité à travers les recettes fiscales, la création des emplois et autres.
    • La distribution physique comme un risque à travers la pollution (atmosphérique, sonore, …etc.), la grande consommation des surfaces au sol au détriment des agriculteurs.

Ainsi, pour faire face aux paramètres fluctuants, il existe quelques pistes de solution pour vous aider à re-modéliser et mieux piloter votre réseau de distribution physique afin de ne pas être pris de vitesse par la concurrence.

2- Quelques pistes de solutions

  • Mettez en œuvre des livraisons de nuit : cette approche vous permettra d’éviter les encombrements routier et contourner le problème de la mobilité réduite en journée ;
  • Mettre en œuvre les livraisons le samedi, le dimanche et les jours fériés pour profiter de la fluidité du trafic ;
  • Ne pas fixer vos horaires de livraison, privilégiez plutôt une plage horaire pour éviter tout accrochage avec vos clients. Dite par exemple, livraison entre 9h et 10h plutôt que livraison à 09h, même si vous pensez pouvoir le faire à cette heure-là. De toutes les façons, arriver chez le client avant l’heure prévue vous donne toujours une marge de manœuvre pour anticiper les imprévus ;
  • Destructurer la vision du prix de vos clients (cas d’Amazone avec son offre Amazone premium). Le client doit être conscient que vous êtes prêt à tout lui offrir, à condition qu’il soit également prêt à payer le prix pour ce qu’il demande ;
  • Sensibiliser les pouvoir publique sur l’importance de la logistique qui doit être admise comme étant un mal plus que nécessaire, car l’homme dans son imagerie populaire n’aime pas voir les gros engins (« monstres ») utilisés dans ce domaine les côtoyer au quotidien sur la voie publique. Certes, nous avons tous déjà entendu parler d’un camion qui a ôté la vie à un usagé ou un animal de compagnie, détruit les infrastructures publiques et/ou privés après que le conducteur ait perdu le contrôle, …etc. Tout ceci contribue à renforcer la position de l’imagerie populaire et fait que généralement, les autorités publiques locales qui sont des élus du peuple, ont toujours tendance à être également réfractaires au développement des infrastructures et des activités logistiques, juste pour se faire réélire. Peut-être faudrait-il tout simplement batailler pour retirer la délivrance des permis de bâtir à des élus du peuple.
  • Faites de la veille technologique sur l’évolution des besoins environnementaux, les coûts et autre ;
  • Reconstruire et/ou réaménager les entrepôts existant en les adaptant aux évolutions technologiques, le but étant d’augmenter le rendement de chaque mètre carré (M²) au sol du bâtiment ;
  • Privilégiez la discontinuité avec de petits entrepôts situés au centre-ville pour se rapprocher des clients. Cette proximité vous permettra de contourner la contrainte liée à la mobilité réduite lorsque vous partez de la périphérie pour livrer des marchandises au cœur de la ville. Cette demande de services de proximité pour faire face aux problèmes de mobilité urbaine peut être accompagnée de la customisation (personnalisation) des produits et l’utilisation des applications prenant en compte l’urbanisation croissante. C’est également une opportunité d’élargir l’offre de produits disponibles dans le périmètre de l’entrepôt.
  • Privilégiez des solutions immobilières flexibles avec des beaux courts (maximum 5 ans) pour faire face aux mutations rapides. En effet, les beaux longs vous maintiendront pieds et mains liées lorsque les prochaines mutations apparaîtront. Préservez votre flexibilité.
  • Implémenter la livraison par des drones pour les zones excentrées et difficiles d’accès ;
  • Inciter les pouvoir publique pour une réformation des codes postaux, pour un meilleur adressage des points de la ville ;
  • Inciter les ingénieurs en robotique à améliorer la robotisation, en développant des outils moins encombrants et plus faciles à déplacer, des solutions pour optimiser les surfaces occupées par les robots dans vos entrepôts ;

Désormais, le client n’est plus roi ! il est le roi du monde ! il demande ce qu’il veut et fait ce qu’il veut quand il le veut, et c’est aux prestataires logistiques de s’y adapter.

Et vue la vitesse à laquelle les choses avances, cet article sera peut-être obsolète d’ici six mois à douze mois.

Just wait and see !

Et vous, avez-vous de meilleures pratiques que vous souhaitez partager avec nous ?


Avant de vous quitter, je vous invite une fois de plus à vous inscrire à mon bulletin d’information quotidien (inscription à la newsletter quotidienne), afin de recevoir non seulement tous les prochains articles et vidéos à raison de deux par semaine (mardi et vendredi), directement dans votre courrier électronique, mais également le livre numérique et le fichier Excel qui viendront compléter la formation vidéo sur la construction des tableaux de bord.

Avez-vous aimé cet article ?

Encouragez-moi avec un commentaire, une mention j’aime, un abonnement à ma chaîne youtube ou partagez-la avec vos amis sur les réseaux sociaux et…

…A NOUS LA PERFORMANCE LOGISTIQUE !

 

6 thoughts on “Comment adapter vos réseaux de distribution physique pour faire face aux paramètres fluctuants et rester compétitifs sur votre marché ?

  1. Bonjour, concernant les livraisons dans les jours ferier, les week end, les nuits .. Est ce que vous avez pris en considération que fort probable que les chauffeurs refuseront de travailler? Ou de payer un surplus niveau salaire? Est le client est il obligè de faire travailler du monde pour la récéption? Et si le conteneur nécéssite un escorte de la douane est il possible de le faire le soir? Je pense qu’il faut revoir tout ces points avant de fixer le planning de livraison.

    1. Bonjour Hatem et merci pour votre retour.
      C’est vrai que pour un chauffeur qui travaillait initialement en journée ce sera difficile de le faire travailler de nuit. Toutefois, il s’agit d’une politique d’entreprise à laquelle il va falloir faire adapter les employés, et la compétitivité de l’entreprise en dépend. Vous pouvez par exemple copier le modèle des industries qui travaille 24h/24 et 7j/7. Comment font-ils ? A partir de ce moment là, vous remarquerez que le problème de refus des employés sera dilué, il en est de même pour le surplus de salaire.
      Quant-aux livraisons les jours fériés et les week-ends, les heures supplémentaires seront accordées aux employés et répercutées aux clients puisque tout ceci ne peut se Faire qu’avec leur aval. Vous devez amener le client à comprendre que vous êtes prêts à tout pour qui offrir un service personnalisé, mais il doit être prêt à payer le prix y relatif.
      Quant-à l’escorte douane, elle ne peut se faire nuitamment, mais je rappelle qu’il est ici question de la distribution physique, c’est à dire à partir d’un entrepôt central et non du post acheminement dans la logistique internationale.
      Espérant avoir répondu à vos questions, je reste tout de même à votre disposition !

    1. Oui mais c’est précisément pourquoi je parle bien dans le titre de l’article d' »adaptation », parce-que c’est hors des coutumes actuelles. Aussi je précise dans mon précédent commentaire que ceci peut se faire à la demande même du client ou mieux, de commun accord avec lui, qui prendra alors les dispositions adéquates pour réceptionner ses marchandises…

  2. bonjour mes amis,
    moi je veux d’aide sur comment faire pour qu’il n’y est pas des retard d’approvisionnement en médicament dans nos pharmacie régionale d’approvisionnement. un programme complet de la gestion de planification de transfert de médicament.

  3. Après la lecture de ce document, nous avouons que nous avons été satisfaits. Étant un étudiant en QHSE, nous n’avons de cesse penser à s’enrichir sur les mécanismes qui conduisent au développement des activités dans les sociétés auxquelles nous appartenons.
    Notre objectif est d’accroître le niveau de maîtrise possible sur la maîtrise des activités économiques jugées garantes du développement.

Laisser un commentaire