5 étapes et 14 outils pour construire rapidement un tableau de bord de pilotage efficace

Le tableau de bord est un instrument clé de prise de décision.

Alain Fernandez dans son ouvrage intitulé l’essentiel du tableau de Bord, présente une méthode et des outils particulièrement adaptés à la conception des tableaux de bords pour les structures légères et à coût quasiment nul, fondée sur la méthode Gimsi. Et pour ne pas abandonner le lecteur au moment du passage à l’action, la seconde partie de son ouvrage est consacrée à l’utilisation de Microsoft Excel comme outil de réalisation, en 14 fiches pratiques.

Comment concevoir un tableau de bord en 5 étapes ?

Étape 1 : sélectionner les axes de progrès

Objectif de l’étape : définir les axes de progrès les plus profitables en tenant compte de spécificités de l’entreprise, de son marché, ainsi que des moyens disponibles.

Outil n° 1 : identifier les principales sources de revenus

L’objectif de cet outil est de :

  • déterminer qui sont les clients les plus rentables ?
  • déterminer quels produits achètent-ils ?
  • déterminer quels sont les clients qui méritent une attention accrue pour les conserver et augmenter le chiffre d’affaire généré ?

Outil n° 2 : situer l’entreprise sur son marché

L’objectif de cet outil est :

  • déterminer comment se positionne les produits phares sur le marché en fonction de la concurrence ?
  • déterminer quelles en sont les perspectives de croissance ?
  • déterminer quelles sont les opportunités et quelles sont les menaces ?

Outil n° 3 : évaluer les attentes des clients

L’objectif de cet outil est de :

  • déterminer que pensent les clients de l’entreprise en général et des produits en particulier ?
  • déterminer quelles sont leurs attentes ?
  • déterminer quel est leur barème de valeur ? qu’est ce qui est important pour eux ?

Outil n° 4 : repérer les principaux leviers

L’objectif de cet outil est de :

  • déterminer quelles sont les forces et les faiblesses de l’entreprise ?
  • déterminer sur quels points forts faut-il s’appuyer pour dépasser les concurrents ?
  • déterminer quelles faiblesses faut-il combattre ?

Outil n° 5 : évaluer et choisir les axes de progrès

L’objectif de cet outil est de :

  • déterminer quels sera l’impact sur le marché ?
  • déterminer quel est le coût de la réalisation ?
  • déterminer quel sera le coût de fonctionnement ?
  • déterminer quand l’avantage envisagé sera-t-il opérationnel ?

 

Étape 2 : déterminer les points d’intervention

Objectif de l’étape : identifier exhaustivement les activités et processus critiques au sens des axes de progrès sélectionnés.

Outil n° 6 : identifier les processus et les activités critiques

L’objectif de cet outil est de :

  • déterminer quelles sont les activités et les processus concernés par la démarche de progrès choisis ?

 

Étape 3 : sélectionner les objectifs

Objectif de l’étape : sélectionner les meilleurs objectifs « tactiques » pour tous les acteurs et groupes d’acteurs concernés par la démarche de progrès.

Outil n° 7 : choisir les objectifs

L’objectif de cet outil est de définir les objectifs locaux les plus adaptés pour accéder à la finalité voulue.

Outil n° 8 : mesurer les risques

L’objectif de cet outil est de définir les risque d’échec prévisibles pour les objectifs critiques.

Outil n° 9 : élaborer les plans d’action

L’objectif de cet outil est de lister et identifier les actions à mettre en œuvre pour atteindre l’objectif.

 

Étape 4 : sélectionner les indicateurs

Objectif de l’étape : Sélectionner les indicateurs les plus pertinents en tenant compte des objectifs à suivre, du contexte et des habitudes de travail du décideur.
Outil n° 10 : choisir les indicateurs
L’objectif de cet outil est de :
Sélectionner les indicateurs les plus adéquats en fonction des objectifs poursuivis, de l’activité et des besoins propres de chaque décideur.
Outil n° 11 : présenter l’indicateur sur le poste de travail
L’objectif de cet outil est de :
choisir la meilleure présentation de l’indicateur en fonction du message à faire passer et des habitudes du décideur.

 

Étape 5 : structurer le tableau de bord

Objectif de l’étape : Structurer le tableau de bord afin qu’il soit un véritable outil d’aide à la décision en application du principe « d’un seul coup d’œil ».

Outil n° 12 : construire le tableau de bord (vue de la signalisation)

L’objectif de cet outil est d’organiser et structurer les indicateurs pour construire la vue de signalisation, page principale du tableau de bord.

Outil n° 13 : organiser le tableau de bord (vue d’analyse et de prospection)

L’objectif de cet outil est de :

  • créer les vues d’analyse et de prospection ;
  • définir les enchaînements.

Outil n° 14 : maintenir le tableau de bord

L’objectif de cet outil est d’assurer la continuité de la cohérence entre le tableau de bord, les objectifs et le système à piloter.

Inspiré de Fernandez A., L’essentiel du tableau de bord, Eyrolles, 2è ed.

Pour en savoir plus sur cet ouvrage, visiter le site de l’auteur (http://www.piloter.org/excel/).

Avez-vous aimé cet article ?

Encouragez-moi avec un commentaire ou un « j’aime » (voir ci-dessous), partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux et…

…A NOUS LA PERFORMANCE LOGISTIQUE !

Laisser un commentaire